Un monde parallèle…


Musique / Tuesday, January 9th, 2018

où commence le voyage avec Jérémy Folcher, violoniste à la verve poétique.

Jérémy est venu à la musique et au violon dès son plus jeune âge ce qui lui permit d’entrer au conservatoire de Nîmes à 7 ans. Passionné par tous les genres musicaux, Monsieur Parallèle, tel est son nom d’artiste, aime s’abreuver des mélanges culturels pour nourrir ses compositions et ses mélodies.

Mais pourquoi Mr. Parallèle ?… « car l’archer doit rester parallèle au chevalet du violon… parce que mon univers est parallèle à celui-ci… ».

Influencé par des grands noms de la chanson française tels que Jacques Higelin, Gainsbourg ou encore Arthur H, l’univers de « M// » s’inspire de plusieurs styles musicaux allant de la pop au classique en passant par l’électro et le Jazz. Complètement décalé s’est avec poésie et finesse que Jérémy nous emporte de son grain de folie tantôt dans le désert, tantôt en inde ou encore sur des airs irlandais… L’écouter c’est comme débuter un tour du monde en se laissant guider au gré d’un esprit envoutant.

Son Album intitulé “Aller simple” paru en 2017 nous offre une pause légère aux multiples escales. Il a été enregistré à Paris au studio Mercredi9, studio où sont passés des artistes comme Etienne Daho, Thomas Dutronc, Catherine Ringer, Oxmo Pucino, Sebastien Tellier, Magik Malik, Tony Allen et bien d’autres encore…

L’album a mobilisé les talents de Manu Gallet à la réalisation, au mix et au mastering, Arthur Dubois à la batterie, Luc Hernandez aux guitares et Antonin Winter à la basse et au violoncelle.

Les Paroles et la musique sont de Monsieur Parallèle sur tous les titres à l’exception d’ “Aller Simple” où nous retrouvons le texte de Laurent Vicomte, qui a aussi réalisé toutes les illustrations de la pochette et du livret.

La musique de Jérémy est un relais entre le chant et le violon durant lequel se joue la recherche de la liberté ou encore la contestation du conformisme. Mais c’est aussi un univers qui fait unité avec son chef d’orchestre dont l’imaginaire est guidée par l’envie de surprendre. Le clip de la chanson “Je garde ma fin pour le désert” illustre bien l’univers de “M//” : un personnage voulant sortir de sa routine pour faire le break et s’évader au grès du vent, se retrouvant au sommet de dunes ensablées ou en compagnie de Touaregs le temps d’un bœuf… tout cela en compagnie et avec la complicité de Vincent Cerda pour la réalisation du clip.

Solitaire cherchant à quitter le train de vie quotidien, l’univers de « M// » est entre l’errance et l’itinérance à la recherche de l’authenticité fuyant le conformisme de la société. Personnage aux premiers abords « taré », Jérémy aime jouer sur scène pour petit à petit livrer à son public la folie enivrante de son monde sans limites.

Actuellement en correspondance avec le poète africain Nimrod, l’artiste travaille sur un nouveau projet. Rencontrés lors du dernier printemps des poètes où leurs univers respectifs se sont croisés « M// » s’inspire du recueil de poèmes de Nimrod pour donner vie à sa plume. C’est avec un regard enfantin qu’il souhaite nous livrer son monde. Parcourant la France à l’occasion avec la Compagnie Aragorne sur des festivals médiévaux, Jérémy vit sa musique librement…

A bientôt pour un prochain voyage dans votre monde parallèle…

 

View this post on Instagram

Parallèle song… «le désespère» 🙂

A post shared by Monsieur Parallèle (@monsieurparallele) on

Leave a Reply