Arman Fernandez


Des icônes / Thursday, December 28th, 2017

Ce génie de la sculpture, nous le connaissons tous de part ses œuvres que nous avons chacun pu admirer au moins une fois dans notre vie.

Arman Fernandez, artiste pluridisciplinaire prégnant de l’art contemporain, est l’un des premiers signataires de la “déclaration constitutive du nouveau réalisme” qui marque la création du groupe des Nouveaux Réalistes fondé avec Yes Klein et Pierre Restany.

Inspiré par la société moderne et l’industrialisation, Arman se définit lui même comme un “montreur d’objets” à l’image, dit-il, des montreurs d’ours du Moyen Age. Depuis son enfance il se passionne et collectionne les objets. Il utilise des rebuts, des objets jetés à peine utilisés et révèle leur poésie. La réalisation de la série des poubelles symbolise la profusion de la fabrication industrielle éphémère et périssable de la société moderne.

Sa première exposition à New-York se déroule en 1961. L’artiste utilise de nouveaux matériaux comme le polyester et le plexiglas.

5558334200_9af68ab02c
Untitled, 1962, Musée d’Art Moderne et d’rt Contemporain

 

il enchaîne ensuite avec la série des colères exposant des pièces d’objets détruits imbriquées selon le génie qui le caractérise.

Tel_aviv_campos0019
Avalanch , 1990, Campus de l’université de Tel Aviv

 

 

 

 

Il met  également en scène l’outil industriel utilisé par la main de l’Homme en sculptant l’objet en mouvement représenté ici par “Avalanch” (1990).

 

 

Pour les parisiens et les passants courant devant la gare Saint Lazare, il est le sculpteur de “L’heure de tous” (1985) exposée au centre de la cour du Havre. Arman est ainsi présent de part le monde dans plus d’une centaine de villes pour lesquelles il a réalisé des œuvres monumentales.

2102536689_ec5cc6e358_b
L’heure de tous, 1985, Paris Gare Saint Lazare

Leave a Reply